Ouverture le dimanche ?

Ouverture le dimanche

Ouvrir les magasins le dimanche est ce une vrai solution pour l’ameublement ?

Depuis peu on nous reparle de l’ouverture des magasins le dimanche. Les médias essaient de nous imposer l’idée que le travail du dimanche est voulu par tout le monde et que c’est la panacée pour les salariés.

Il n’y aurait que des avantages à ouvrir le dimanche. En tant que patron d’une petite entreprise d’ameublement j’y trouve mon compte me direz vous. Et bien en vérité pas tant que cela.

Lorsque je décide d’une ouverture le dimanche je dois l’annoncer à mes clients par mail, encart dans un journal régional ou un gratuit, dépliants ou encore sms. Tout cela c’est de l’argent et même parfois beaucoup d’argent si l’on cumule deux ou trois supports de communication.

Il faut également prévoir le personnel pour ce genre d’ouverture exceptionnelle. Un coup de main d’un vendeur ou deux n’est jamais de refus mais il faut les avoir sous la main et c’est là où le bat blesse.

C’est vrai que je ne dispose pas d’un vivier de vendeurs conséquent. Je dois souvent faire appel à mon frère qui tient notre deuxième magasin mais aussi à des vendeurs « extras » que je payent inéluctablement plus cher.

En terme de chiffre d’affaire pour une ouverture le dimanche c’est un peu la loterie. Si je suis le seul à ouvrir à ce moment là ce sera une bonne journée. Mais les dimanches où il n’y personne d’ouvert et aucune manifestation culturelle sont plutôt rares. Donc c’est souvent un samedi amélioré ni plus ni moins. Ce qui est le plus problématique c’est que le reste de la semaine il deviendrai presque inutile d’ouvrir car on a fait le plein le week end.

Globalement d’une semaine sur l’autre je ne fais pas plus de chiffre d’affaire en ouvrant le dimanche. Je prends juste du chiffre d’affaire sur quelques confrères mais de façon minime. Ce que je vois c’est que lorsque j’ouvre le dimanche, je travaille 13 jours de suite sans congés. Alors si j’ouvre 2 dimanches de suite c’est carrément 20 jours sans passez un peu de temps avec ma famille.

Qui veut ma place ?

Je ne me plains pas c’est le métier que j’ai choisi de faire, on ne me l’a pas imposé. Mais il est toujours plus facile pour un directeur de magasin  comme IKAKA d’imposer l’ouverture les dimanches à ses salariés qui sont payés au ras des pâquerettes. Ce n’est pas lui qui fera les efforts.

5 dimanches par an c’était un bel équilibre, passer à 12 dimanches c’est une belle connerie qui agrandira le gouffre entre les petites structures comme la mienne qui ne pourront pas ouvrir et les méga magasins qui arriveront à gérer les salariés comme des pions que l’on dispose sur un échiquier. IKEA, Conforama et But continueront à imposer aux différents médias et aux consommateurs que c’est bon pour leurs portes monnaies d’ouvrir le dimanche.

Mais où est l’avantage pour le consommateur ? Faut il être corvéable à merci pour bien servir ses clients ?

Résumé
Titre de l'article
ouverture le dimanche
Description
Est ce une vraie solution que d'ouvrir le dimanche?
Auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *