Ameublement : les vrais atouts de la production française face à Ikea – AgoraVox le média citoyen

Article du site AGORAVOX

« exigenceLe secteur de l’ameublement en France est en pleine mutation : porté par une évolution des usages et des envies des consommateurs, le marché pourrait bien évoluer à l’avantage des petits producteurs et au détriment des grandes chaînes de distribution comme Ikea. Un récent sondage a ainsi montré qu’une majorité de français préférait acheter des marchandises produites en France. Autre facteur clés : dans un contexte économique difficile les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la qualité des produits ainsi qu’à leur origine, élément qui profite logiquement aux fabrications artisanales. Dans ce contexte, l’entreprise nordique qui tente tout azimut de trouver des voix de diversification pourrait bien voir son hégémonie menacée. Focus sur 2 arguments significatifs qui pourraient bien menacer le géant suédois. »

« 1. Un retour au « made in France »

Vous ne l’aurez pas manqué, porté par un engouement médiatique qui a agité la classe politique durant la présidentielle le « made in France » est en vogue. La cause la plus évidente ? Une saturation des Français face à la mondialisation et de ses excès industriels connexes (relocalisations, hausse du chômage …) qui ont mis en exergue une volonté de retour vers une production/consommation plus raisonnée.

Une production qui serait en adéquation avec nos valeurs, à savoir plus responsable, plus éthique ou plus locale, pourrait devenir (enfin) un critère de choix pour les consommateurs dans les années à venir. Une étude parue ainsi il y’ a quelques mois par le Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) a ainsi montré un début de prise de conscience environnementale par les Français et leur intérêt de connaître l’origine des produits consommés. Des communautés comme les « locavore », qui ne consomment que des biens produits près de chez eux, ont ainsi émergé et ont connu un certain retentissement médiatique.

Si la plupart des secteurs industriels sont concernés, le secteur de l’ameublement l’est d’autant plus étant donné qu’une réelle production hexagonale existe encore, contrairement à bon nombre de domaines comme les nouvelles technologies. Toute une séries de petits producteurs proposent des meubles sur-mesure de qualité produits à partir de matières premières durables dont il est facile de retracer la provenance. Une majorité est regroupée au sein de l’organisme Unifa. A noter depuis le début de l’année la mise en place en France d’éco-filières permettant le retraitement des produits meublants. »

Il faut se rendre à l’évidence nos entreprises ne sont pas vraiment compétitives et doivent miser sur l’inventivité et la réactivité. Malgré cela le contexte économique ne plaide pas pour un retour au made in France.

2. Des produits « sur-mesure »

Autre facteur clé qui pourrait bénéficier aux petits producteurs et à l’artisanat : la tendance au sur-mesure et à la personnalisation des produits, avec sous-jacent le désir de se différencier. Piercing, tuning, customisation … plusieurs termes à la mode qui montrent tous le désir de personnaliser ses produits. Au niveau du logement, dans une époque de plus en plus individualiste, les consommateurs souhaitent posséder un habitat et un ameublement personnalisé, dans lequel ils se sentiront chez eux déconnectés du monde extérieur. Tout simplement un espace à eux, bien différencié du reste.

Si des grandes marques comme Ikea ont permis de démocratiser le design, le revers de la médaille a été d’uniformiser les goûts du public en matière d’ameublements : au final tout le monde possédait le même mobilier … Dans ce contexte la marque nordique Ikea tente bien de proposer des produits customisés, notamment dans son nouveau catalogue 2013, mais nul doute qu’en cette matière des produits plus artisanaux répondront de manière plus adéquate à cette demande. Outre les possibilités offertes en matière de design personnalisé, les meubles sur-mesure ont aussi l’avantage de pouvoir s’adapter de manière optimale à l’espace aménagé. A une époque où les prix de l’immobilier s’envolent, le gain de place ne paraît pas négligeable.

Bref il semblerait aujourd’hui que les consommateurs soient désormais plus sensibles à l’origine des produits et notamment au savoir faire des producteurs. On peut ainsi se demander si Ikea qui a annoncé récemment son lancement dans hôtellerie et une TV à son nom n’a pas dépassé son domaine de compétence. »

Je ne crois pas que le marché français soit vraiment prêt à privilégier le made in France. Le coût du sur-mesure ou du personnalisable est plutôt rédhibitoire pour les acheteurs. Je le vois tous les jours en magasin. Ikéa fait du basique avec des matières peu chères alors que les fabricants de meubles français privilégient des matières plus nobles (massif et placage) mais aussi plus chères. Il a également des fabricants français de premiers prix mais ils souffrent comme tous les acteurs de l’ameublement.

Il suffit de regarder le nombre de magasins généralistes qui ne cesse de décroître et de mettre en parallèle le nombre de fabricants proposant le NF ameublement. Il y a en de moins en moins et la tendance n’est pas faite pour s’inverser.
Ce qui pose problème c’est également les fabricants européens, notre bois et notre savoir faire se délocalisent au Portugal, en Roumanie et en Pologne.
Notre chêne part en direction du Portugal pour revenir usiné avec des prix 20 à 30% moins chers qu’une fabrication locale.
Quels sont les fabricants de salons présents en France ? Il n’y en a plus beaucoup. Adieu les Capdevielles et consorts qui  ont perdus BUT et CONFO. La fabrication des salons est désormais partie en Pologne ou en Chine.
Il n’y a plus de politique industrielle dans notre pays mais en a-t-on encore les moyens ?

Une des piste pour la sauvegarde de l’ameublement ne serait elle pas la vente sur internet sur notre site www.meublesjem.com :-).

 

via Ameublement : les vrais atouts de la production française face à Ikea – AgoraVox le média citoyen.

Partager cet article :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.